Si vous aimez prendre soin de votre apparence et de votre tenue, vous n'aurez sans doute pas échappé au retour en force des boutons de manchette dans la mode masculine. Qu'ils soient en or, argent, acier ou en passementerie, le bouton de manchette pare nombre de poignets de chemises depuis ces dernières années. Très populaire auprès des hommes dynamiques, ou portés pour un mariage ou une fête, ce petit accessoire de mode est de nouveau entré dans la cour des grands, au même titre que les bijoux. 

Découvrez le guide des boutons de manchette si vous désirez tout savoir sur le sujet. Nous allons nous intéresser sur cette page à l'histoire des boutons de manchette. Vous verrez qu'ils ne datent pas d'hier et qu'ils ont été, durant de longues années, l'accessoire de mode favori des hommes de goût. Bien que réservés aux rois et princes, ils se sont finalement démocratisés et sont maintenant portés aux manchettes des chemises des hommes de qualité.

La petite histoire des boutons de manchette-1

Les différents éléments des boutons de manchette

De quoi sont composés les boutons de manchette ? Ils sont principalement composés de trois parties : 

  • La face visible qui est décorée (métal gravé, pierres semi-précieuses ou précieuses, soie, bois, cuir, etc.).
  • La tige métallique qui relie la face visible au bouton fermoir.
  • Le bouton fermoir qui bascule à 90° et assure la bonne tenue du bouton sur la manchette de la chemise.

Certains modèles, comme les boutons de manchette en soie, ne forment qu'un seul bouton. D'autres ont un système de fermeture intégré dans le bouton, comme les boutons de manchette boule. Mais voyons plus en détail les différentes formes des boutons de manchette : 

  • Bouton de manchette pistolet : le plus classique avec une tige fermoir que l'on rabat.
  • Bouton de manchette queue de poisson : une partie métallique se place perpendiculairement à la tige pour fermer le bouton de manchette.
  • Bouton de manchette à chaîne : les deux parties sont reliées par une petite chaîne en métal.
  • Bouton de manchette clou : composé d'un gros bouton décoré et d'un plus petit, que l'on insère dans la manchette, sans avoir à le fermer.
  • Bouton de manchette en passementerie ou en soie : composé de soie, de tissu ou d'élasthanne, il se glisse dans le poignet mousquetaire.
  • Bouton de manchette boule : il ressemble au bouton de manchette clou, mais est de forme arrondie.
  • Bouton de manchette à double action : système de fermeture qui s'apparente à celui d'un fermoir de montre.

La naissance des boutons de manchette

Lors de fouilles en Egypte, les archéologues ont découvert dans des tombeaux, de petits accessoires ressemblant fortement à nos boutons de manchette. Néanmoins, aucune preuve n'a pu être apportée quant au fait que les Egyptiens portaient ces accessoires en tant que bouton de manchette. Bien des années plus tard, les hommes portaient des chemises dont ils remontaient les manches à l'aide de rubans qu'ils passaient dans les trous des manchettes de la chemise. C'est au XVIe siècle que les premiers boutons de manchette font leur apparition, avec deux boutons reliés par une chaîne. Le XVIIe siècle marque définitivement l'arrivée de cet accessoire pour homme dans le quotidien des rois et des princes. Aujourd'hui, on ne sait toujours pas avec certitude qui a inventé les boutons de manchette.

Les boutons de manchette deviennent l'accessoire à la mode, à la cour du roi Louis XIV. Son cravatier était chargé de vérifier que le roi était parfaitement paré de ses atours ; les boutons de manchette en faisaient donc partie. Fabriqués en or ou en argent, ces boutons de manchette étaient parés de : 

  • Pierres précieuses.
  • Pierres semi-précieuses.
  • Incrustations de nacre.
  • Email, cristal et pâte de verre.

Certains, en or ou en argent, étaient gravés des initiales ou des armoiries du porteur. D'autres étaient gravés au nom du comté ou de la principauté, et étaient alors portés en signe de ralliement. 

La révolution industrielle participe à la démocratisation du bouton de manchette. George Krementz invente une machine de fabrication de boutons de manchette à grande échelle. Néanmoins, l'accessoire reste l'apanage des riches bourgeois et des nobles. L'apparition du poignet de chemise, dit mousquetaire, va grandement participer à l'essor du bouton de manchette. Le début du XXe siècle voit le bouton de manchette faire son entrée dans les collections de haute couture. Fortement délaissé jusque dans les années 90, où il servait d'objet publicitaire, notamment aux Etats-Unis, il est de nouveau mis en lumière au cours de ces dernières années. Depuis, son succès ne fait que grandir.

La petite histoire des boutons de manchette-2

Quel type de bouton de manchette choisir en fonction de votre style

En tant qu'homme de goût, nul doute que vous choisirez soigneusement vos futurs boutons de manchette. Pour vous aider à vous y retrouver parmi les différents types de boutons de manchette, découvrons les multiples modèles vendus en bijouterie ou magasin de détail :

  • En or, en argent ou en platine : ce sont bien évidemment les plus onéreux. Ils peuvent être sertis de pierres précieuses.
  • En acier : ils sont inusables et représentent une belle alternative à l'or ou à l'argent. Ils ont un look moderne, décalé ou classique.
  • En passementerie : composés d'élasthanne pour l'élasticité, et d'un tissu, ces boutons se glissent directement dans le poignet mousquetaire. Leur prix est tout à fait raisonnable.
  • En émail, en cristal ou en verre : une décoration en émail, en cristal ou en verre est incrustée dans le bouton en métal, en or ou en argent. Attention, ces boutons de manchette sont assez fragiles.
  • En soie : la soie est montée sur un support en métal. Ce sont les plus fragiles des boutons de manchette.
  • En bois ou en cuir : grande nouveauté de ces dernières années, le bouton de manchette en bois ou en cuir ne doit absolument pas être mouillé.

En fonction de votre budget, car le prix varie de quelques dizaines à plusieurs milliers d'euros, vous pourrez choisir le bouton de manchette qui vous convient. Un modèle en or, argent, platine ou en acier, se mariera avec n'importe quelle couleur de votre costume, veste, chemise, noeud papillon ou cravate. Si vous optez plutôt pour un bouton en passementerie ou en soie, il vous faudra alors vérifier en détail les couleurs de votre tenue, pour harmoniser vos boutons de manchette. Les boutons de manchette en cuir ou en bois seront parfaits avec une tenue de style moderne et chic à la fois.

Assortir sa tenue à ses boutons de manchette

Tout comme une cravate et un noeud papillon doivent s'harmoniser à la chemise, les boutons de manchette doivent également être assortis à l'ensemble de votre tenue. Si vous portez une cravate ou un noeud papillon, vous prendrez soin de choisir un col de chemise adapté à l'un ou l'autre de ces accessoires : col français, anglais, américain, etc., sans oublier les manchettes mousquetaires pour vos boutons de manchette. 

Les boutons de manchette de couleur or, argent ou acier, sont véritablement passe-partout. Mais si vous choisissez une paire de boutons de manchette en couleur, prévoyez d'assortir vos boutons de manchette à  :

  • La pochette de votre veste.
  • La cravate ou le noeud papillon.
  • La boucle de votre ceinture.
  • La montre.

Les boutons de manchette en 2019 ont vraiment le vent en poupe. Si c'est votre premier achat, à l'occasion notamment d'un mariage, nous ne pouvons que vous conseiller d'investir dans une paire de boutons de manchette d'un prix raisonnable, accompagnée d'une chemise à manchettes mousquetaire de belle qualité. Si vous désirez créer une petite collection de boutons de manchette, n'hésitez pas à acheter un coffret de rangement avec différents modèles de plusieurs couleurs, afin que le moment venu, vous puissiez choisir facilement quels boutons de manchette seront les vôtres aujourd'hui.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Les meilleures ventes :

Vous avez une suggestion d'amélioration ? 

Newsletter